fbpx
9 erreurs a eviter sur wordpress
Développement, Wordpress

9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress

Par Betti
Au programme de cet article :

Célèbre pour sa puissance et sa flexibilité, le CMS WordPress permet de créer facilement un site internet. Même lorsque vous n’avez pas de compétences en développement web ! Cependant, ses nombreuses options nous font faire rapidement des erreurs, sans même que l’on s’en rende compte.

Même si la plupart de ces erreurs ont des impacts minimes sur votre site internet, d’autres peuvent avoir de lourdes conséquences. Il faut en cela savoir les identifier pour pouvoir les corriger rapidement.

Nos Geeks vous dressent une liste des 9 erreurs à éviter pour un site WordPress optimal !

Erreur n° 1 : Utilisation de thèmes mal codés

C’est le premier point à vérifier lorsque vous choisissez votre thème. En effet, il constitue la base de votre référencement. Que ce soit un thème gratuit proposé par le CMS WordPress ou commercialisé par un développeur web, certains éléments doivent être vérifiés pour vous assurer que le thème choisi ne vous désavantage pas.

La validation du code HTML

Le code HTML est primordial. Il doit être valide, au risque de causer des problèmes d’affichage qui ont des conséquences à la fois pour l’utilisateur et les moteurs de recherche. Vous pouvez d’une part perdre des visiteurs, car votre site ne s’affiche et ne fonctionne pas correctement. D’autre part, les moteurs de recherche pourront mal classer votre site puisqu’ils auront du mal à comprendre le contenu des pages.

Cependant, cette erreur ne peut pas toujours être corrigée, parce que, selon le thème, les modifications peuvent être impossibles. Si vous êtes alors face à ce genre de problème et qu’il peut engendrer de grave dysfonctionnements sur votre site, il serait pertinent d’envisager de recommencer votre site à zéro.

Les demandes HTTP

Beaucoup de thèmes chargent énormément de scripts, de polices, d’images ou autres fichiers qui ne sont même pas utiles au fonctionnement de votre site web. Ces éléments peuvent pourtant ralentir considérablement le temps de chargement de vos pages.

En effet, au lieu de charger ces fichiers sur les pages les plus pertinentes, certains thèmes les chargent tout simplement sur l’ensemble des pages. Et la vitesse de chargement en patie. Il s’agit pourtant d’un élément essentiel pour le référencement, mais aussi pour les visiteurs.

Plus vous optimisez les performances de vos pages web, plus vous avez de chance de proposer un site web efficace.

Taille du DOM excessive

Rien de trop technique, rassurez-vous ! La taille du DOM représente tous les éléments qui constituent la structure HTML de votre site. C’est-à-dire les balises Hn, méta, etc. Et il faut s’assurer que cette structure soit la plus efficace possible sur chaque page.

Plus il y a d’éléments sur votre page, moins ils peuvent communiquer efficacement entre eux et fournir du contenu. Chacun des éléments joue un rôle sur l’utilisation des feuilles de calculs, des reflux de mise en page et de la mémoire. Ainsi, plus vous avez d’éléments sur votre page, plus votre site risque d’être ralenti et ses performances affaiblies. C’est pour cela que vous devez faire attention lorsque vous choisissez un thème développé par WordPress. La plupart du temps, ceux-ci sont développés dans un but purement esthétique et inclus un très grand nombre de fichiers. Ainsi, de nombreuses lignes de code inutiles peuvent être ajoutées et potentiellement ralentir la vitesse de chargement du site. 

Erreur n°2 : Installer trop de plugins

Nous en avons déjà parlé dans cet article, mais ce qui, entre autres, fait de WordPress un CMS puissant, c’est qu’il permet d’ajouter autant de fonctionnalités que l’on souhaite à notre site, grâce à l’installation de plugins.

Cependant, il faut les utiliser à bon escient sous peine de faire face à des problèmes importants.

Certains plugins sont de piètre qualité et comme les thèmes, ils ne sont pas toujours efficaces. Ceux-ci peuvent interférer sur la vitesse de chargement et créer des erreurs HTML importantes, car ils produisent un grand nombre de fichiers. De plus, comme leur installation est facile, beaucoup ont tendance à en télécharger en grand nombre et la puissance de traitement est alors décuplée. Et encore une fois, cela ralentit fortement la vitesse de chargement de votre site. 

9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress - image GeekWorkers - 2
9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress 1

Erreur n°3 : Ne pas optimiser ses photos

Faire des photos et les ajouter à son site internet, c’est devenu un jeu d’enfant sur WordPress ! Cependant, cela peut facilement réduire les performances de votre site web… Par exemple, lorsque vous prenez une photo avec votre smartphone, la taille de l’image sera plus importante que ce qui devra être utilisé sur votre interface. Ainsi, le fichier prendra beaucoup de place sur votre site, et pourra potentiellement ralentir, encore une fois, sa vitesse de chargement.

Ces images, bien que de haute qualité, seront alors stockées en taille réelle, mais non optimisées pour le CMS. Vous pouvez avoir de la chance et posséder un thème qui redimensionne vos images. Mais la plupart ne le font pas.

Heureusement, il est possible de télécharger des plugins qui vous permettront de redimensionner vos images déjà téléchargées sur WordPress !

Erreur n°4 : Ne pas élaborer de Sitemap XML

Le sitemap XML est un élément crucial pour l’optimisation des moteurs de recherche. Il facilite en effet l’indexation de vos pages. Si vous gérez un site Web particulièrement important avec de nombreux liens sur la page d’accueil pointant vers d’autres parties de votre site, cela sera nécessaire pour assurer une visibilité optimale.

Vous pouvez utiliser Yoast  SEO comme générateur automatique, mais il existe de nombreux plugins qui génèrent automatiquement un sitemap XML en fonction des modifications que vous apportez. Ce qui permet de s’assurer que tout est mis à jour rapidement sans intervention humaine.

Erreur n°5 : Ne pas faire les mises à jour

Ne laissez pas vos plugins, thèmes ou noyau WordPress devenir obsolètes ! Ces mises à jour sont primordiales pour corriger les bugs de performance, d’ergonomie et éviter des failles de sécurité qui peut laisser la porte ouverte aux cyberattaques. Suppression ou vols de données, les piratages peuvent avoir des conséquences désastreuses sur votre site web.

C’est pour cela que les mises à jour sont essentielles, car elles  garantissent la sécurité de votre site. Alors si vous savez que vous n’avez pas le temps de vous occuper de ces mises à jour régulièrement, n’hésitez pas à les paramétrer pour qu’elles se lancent automatiquement !

9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress - image GeekWorkers - 4
9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress 2

Erreur n° 6 : Négliger la sécurité

Le piratage est en grande partie un jeu de chiffres où les pirates parcourent des milliers, voire des millions de sites Web à la recherche de vulnérabilités facilement exploitables. Il est important de noter qu’il est difficile de rendre votre site complètement sûr . Mais en prenant des mesures pour renforcer la sécurité de votre site, vous pouvez dissuader la plupart des intrus potentiels, à une rare exception près : ceux qui vous ciblent spécifiquement.

N’utilisez pas un nom d’utilisateur par défaut

Par défaut, le nom d’utilisateur lorsque vous installez le CMS WordPress sera « admin ». Il faudra impérativement le changer, car cet identifiant sera la première faille exploitée par les pirates.

Pour le changer, il existe deux solutions :

  • Vous êtes dans le processus d’installation et vous pouvez donc le changer directement.
  • Votre site web existe déjà et vous devrez vous connecter au phpMyAdmin de votre hébergement pour modifier la base de données WordPress.

Nous vous conseillons également de modifier le nom de votre profil utilisateur, car il sera affiché aux yeux de tous à chaque nouvelle publication sur votre site web.

Verrouillez votre zone d’administration

Limitez l’accès à votre espace d’administration à un IP spécifique pour empêcher les piratages.

Authentification à deux facteurs

L’authentification à deux facteurs est un excellent moyen de s’assurer que seules les personnes qui doivent avoir accès au site peuvent se connecter. Un code est envoyé sur l’appareil mobile de l’utilisateur, code qui doit être saisi pour se connecter. Ainsi, sans appareil physique, il est impossible d’avoir accès au site. 

Limiter les tentatives de connexion

C’est un autre excellent moyen de rendre votre site WordPress plus sûr en bloquant les tentatives de connexion depuis certaines IP après un certain nombre d’échecs de connexion. Cela nécessite également l’installation d’un plugin. Certains sont gratuits ou payants disponibles sur le marché qui font tout cela très bien.

9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress - image GeekWorkers - 6
9 erreurs à éviter sur le CMS WordPress 3

Erreur n° 7 : Ne pas mettre en place des sauvegardes

Les sauvegardes automatiques sont essentielles pour tout site Web. Elles vous permettent d’annuler facilement les modifications et vous aident à vous remettre rapidement d’un piratage. Cela en restaurant une ancienne version de votre site au cas où quelque chose ne fonctionnerait pas avec la version actuelle. Il est important que chaque site web dispose de plans de sauvegarde automatiques, quotidiens ou hebdomadaires.

La meilleure façon de protéger votre site et vos données est de créer une sauvegarde. Il existe deux types : soit vous les conservez sur le serveur au cas où il y aurait un problème, soit vous stockez des copies hors site afin qu’elles ne soient pas perdues si tout le reste échoue.

Erreur n° 8 : Omettre les schémas

L’optimisation des moteurs de recherche consiste à obtenir un avantage concurrentiel dans les SERP, et c’est exactement ce que vous pouvez faire avec un schéma ! Pensez-y : en ajoutant des éléments visuels supplémentaires à votre liste, tels que des images de produits ou des évaluations d’avis, vous pouvez augmenter son attractivité par rapport aux autres résultats. Cela pourrait contribuer à augmenter le nombre de clics vers votre site Web. Tout le monde y gagne ! De plus, l’utilisation correcte du schéma donne aux moteurs de recherche plus d’informations sur le contenu de chaque page, ce qui permet d’améliorer encore la visibilité.

Des plugins comme Yoast SEO et RankMath sont d’ailleurs très utiles pour vous aider.

Erreur n°9 : Ne pas personnaliser les permaliens

Les permaliens par défaut créés par WordPress ne sont pas idéaux du point de vue du référencement, il faut donc les changer. Il s’agit d’une correction relativement simple et essentielle, car elle aide les moteurs de recherche à mieux comprendre la hiérarchie de votre site web et améliore le classement des pages de votre site dans les recherches Google !

Un site web efficace aux performances boostées

Vous connaissez maintenant toutes les erreurs à éviter pour que votre site internet soit optimal ! Si malgré tout, vous ne souhaitez prendre aucun risque, vous pouvez faire appel à des professionnels. Chez GeekWorkers, nous disposons d’une équipe de développeurs spécialisée  sur WordPress. Contactez-nous  !

Partager l'article sur les réseaux
Facebook
Twitter
LinkedIn